Le Gulf Stream à son plus bas niveau depuis 1.000 ans, des conséquences climatiques dramatiques ?

Le Gulf Stream à son plus bas niveau depuis 1.000 ans, des conséquences climatiques dramatiques ?

Une nouvelle étude met en évidence la nette accélération de l'affaiblissement du Gulf Stream à compter du milieu du XXe siècle. Les conséquences climatiques pourraient être dramatiques.

Près de 26.000 personnes ont été contaminées au SARS-Cov-2 et plus de 700 en sont décédées à travers le pays, selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé. La RDC va prochainement recevoir ses premières doses de vaccins. Et ce n’est malheureusement pas la seule épidémie à laquelle le pays doit faire face. Celle du Chikungunya a également été relevée dans ce même territoire de Kasongo-Lunda. Aussi, l’est de la République démocratique du Congo voit la réapparition de la maladie à virus Ebola depuis le 7 février dernier, rapporte RFI.

C’est probablement l'une des conséquences "discrètes" du réchauffement climatique, dont les effets sur le climat pourraient s'avérer gravissimes. Une étude publiée fin février dans la revue Nature Geoscience nous apprend que le Gulf Stream, le courant océanique qui parcourt l'Atlantique et contribue au maintien des climats tempérés, a atteint son niveau le plus faible depuis un millénaire. Si le phénomène ne date pas d'hier, il s'est nettement accéléré à partir des années 60, et plus particulièrement depuis 2005.

Un déclin préoccupant

Selon l'équipe de climatologues, géologues et mathématiciens à l'origine de cette étude, le réchauffement climatique serait à blâmer pour cet affaiblissement du courant océanique, aussi appelé circulation méridienne de retournement atlantique (AMOC).

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont compilé et analysé une série de données (sédiments océaniques, coraux, calottes de glace...) afin d'obtenir une image de l'évolution de l'AMOC sur les 1.600 dernières années et d'en comprendre les mécanismes. Conclusion : après avoir connu une relative stabilité jusqu'au milieu du XIXe siècle, le Gulf Stream a été confronté à un sérieux déclin, de l'ordre de 15%, à compter du milieu du XXe siècle. Du jamais vu sur les 1.000 dernières années.

Lire plus