Des scientifiques découvrent un «remède» contre le cancer du col de l’utérus

Des scientifiques découvrent un «remède» contre le cancer du col de l’utérus
Le chercheur principal, le professeur Nigel McMillan, a déclaré qu’il s’agissait du premier traitement contre le cancer utilisant cette technologie.

Selon ABC, les souris traitées avaient un taux de survie de 100%, faisant naître l’espoir chez les femmes atteintes du cancer du col utérin.

L’outil d’édition de gènes, appelé CRISPR-Cas9, est injecté par des nanoparticules dans le sang du patient. Les nanoparticules recherchent ensuite le gène cancérigène E7 et le coupent en deux. Lorsque la cellule répare le gène avec un ADN supplémentaire, la cellule ne reconnaît pas les cellules cancéreuses et génère une cellule saine.

En décrivant les nanoparticules, le professeur Nigel McMillan a expliqué que cela fonctionnait comme un correcteur orthographique.
«Cela revient à ajouter quelques lettres supplémentaires dans un mot afin que le correcteur orthographique ne le reconnaisse plus. Le cancer doit posséder ce gène pour produire, une fois modifié, le cancer meurt...