MOT D’OUVERTURE DU DOYEN DE LA FACULTE DES SCIENCES A L’OCCASION DE L’ATELIER DE REFLEXION JME 2019

MOT D’OUVERTURE DU DOYEN DE LA FACULTE DES SCIENCES A L’OCCASION DE L’ATELIER DE REFLEXION JME 2019

MOT D’OUVERTURE DU DOYEN DE LA FACULTE DES SCIENCES A L’OCCASION DE L’ATELIER DE REFLEXION JME 2019

Excellence, Monsieur le Ministre Provinciale de l’environnement ;

Monsieur le Recteur de l’Université de Kinshasa ;

Monsieur le Directeur de l’ERAIFT ;

Monsieur le Chef d’Antenne de Biogenèse à  Nord Ubangi ;

Monsieur le Coordonnateur de l’ONG Biogenèse ;

Mes dames et Messieurs les membres des Missions diplomatiques et aux Représentants des Organismes internationaux et nationaux ;

Distingués invités

J’ai un grand honneur de vous remercier pour votre participation à cet atelier qu’a organisé l’ONG Biogenèse et la Faculté des Sciences et d’autres ONG locales avec l’appui de la Coopération allemande GIZ, un atelier sur la pollution de l’air.

Les différents thèmes qui seront débattus durant ces assises revêtent indubitablement une importance très capitale dans la mesure où ils cadrent avec le développement durable que d’aucuns aspirent pour la survie de l’humanité toute entière.

Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 affirme notre résolution « à protéger durablement la planète et ses ressources naturelles ». En particulier, les objectifs 14 et 15 qui visent à préserver les écosystèmes aquatiques et terrestres, et conserver de manière durable les ressources marines et terrestres.

L’ONG Biogenèse et la Faculté des Sciences de l’Université de Kinshasa exhortent les décideurs politiques, les industries, les membres de la société civile les communautés et les individus à se réunir pour explorer les possibilités existantes en termes d'énergies renouvelables et de technologies vertes et à améliorer la qualité de l'air dans nos villes et nos régions.

En outre, je félicite l’ONG BIOGENESE, initiateur de ce projet à caractère scientifique pour l’idée géniale qu’elle a eu pour organiser la tenue de ces assises dans le but de formuler de recommandations pour rendre notre environnement plus sain et prendre de mesures qui visent sur le plan mondial de sauver des millions de vies, de valoriser les forêts en milieu urbain et s’intégrer au processus de la protection de l’environnement de la RDC, de la ville de Kinshasa contre la pollution atmosphérique.

Je souhaite ainsi à tous les conférenciers  plein succès pour le travail qu’ils vont devoir abattre au cours de ces assises, afin d’aboutir aux conclusions combien bénéfiques attendues de tous pour le bien de l’humanité toute entière.

Je vous déclare ouverte cet atelier !